Voix sur IP: flexibilité

Ça fait plus d’un an que je suis envieux de ceux qui se sont installés un serveur Asterisk pour recevoir et faire des appels par VoIP (Voix sur IP). Ça a commencé avec la présentation de Fabian Rodriguez au CRIM, puis Mathieu Lutfy m’a parlé de son installation à la maison. Au début de l’année, un collègue a installé TrixBox pour le bureau, et a acheté des téléphones IP. Cette semaine, mon cousin m’a demandé que je l’aide à faire la même chose à son bureau, alors c’était l’occasion rêvée pour m’équiper moi aussi!

J’ai donc installé TrixBox sur un vieux Celeron 500MHz avec 128Mo de RAM. L’installation est très facile grâce au CD fourni, qui s’installe sur la totalité du disque dur. Un login root en console permet d’obtenir l’adresse IP fournise par mon serveur DHCP, et à partir de là toute la configuration de fait par l’interface web. J’ai pris un compte VoIP à-la-carte chez Unlimitel, ce qui me donne un numéro de téléphone pour 2.50$ par mois, et les appels à 1.1¢ la minute. J’ai configuré une extension qui fait sonner un "softphone" Ekiga et mon cellulaire en simultanné grâce au Follow-Me.

J’ai commandé un adaptateur Linksys PAP2T qui donne deux lignes pour connecter deux téléphones ordinaires (PSTN). Je vais y connecter les téléphones de la maison. Nous utilisons la même chose au travail pour envoyer des Fax. L’installation fut un charme. Une fois l’appareil branché dans le réseau, il suffit de brancher un téléphone dans la prise Ligne 1 et entrer **** (quatre étoiles) suivi de 110# pour connaître l’adresse IP qu’il a obtenu du serveur DHCP.

Ensuite, en utilisant Firefox, j’ai pu entrer le minimum pour que l’appareil s’enregistre auprès du serveur Asterisk: SIP Port=5060, Proxy=(adresse IP du serveur Asterisk), password, User ID & Auth ID (la même chose).

Seul problème: j’ai entré des mauvais paramètre la première fois, et après avoir corrigé ça j’ai dû débrancher et rebrancher l’appareil pour qu’il tente à nouveau l’inscription auprès du serveur.

Avec tout ça, j’espère pouvoir faire quelques économies, mais ce qui promet le plus est la flexibilité que ça m’apportera. Déjà, avec un seul numéro on peut me rejoindre chez moi et sur mon cellulaire, et bientôt s’ajoutera le bureau quand j’aurai réussi à faire communiquer les deux serveurs Asterisk pour que les appels passent par internet. Autre avantage, ma boîte vocale Asterisk peut m’envoyer mes messages vocaux par courriel, en fichier attaché, ce qui simplifie la prise des messages.

J’ai hâte de pouvoir laisser tomber Primus! Mais pour ça, je vais devoir payer une ligne sèche… à suivre!

About these ads
Cette entrée, publiée dans Journal, est taguée . Bookmarquez ce permalien.

Une réponse à Voix sur IP: flexibilité

  1. Pingback: Marchitechno » Sonnerie distincte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s